Je « Doctorat, jeune recherche et parentalité » – 31 janvier 2017

Programme de la journée :

9h30 : Accueil des participant.e.s
10h : Introduction, Association EFiGiES

10h30-12h30 : Table-ronde « Précarité, jeune recherche et parentalité »
Confédération des Jeunes Chercheurs (CJC)
Collectif des précaires de l’ESR
Aden Gaide, doctorant en sociologie, Sciences Po
Nawel Aït Ali, doctorante en sociologie, EHESS
Marie Mathieu, docteure en sociologie, Université Paris 8

12h30 – 14h00 : pause déjeuner

14h00 – 15h30: Ateliers – session 1

Atelier n°1 : Articulation vie privée / vie professionnelle
Modération : Aden Gaide, Isabelle Matamoros

Atelier n°2 : Grossesse et doctorat
Modération : Mathieu Arbogast, Agathe Roby

15h30-15h45 : pause

15h45-17h15 : Ateliers – session 2

Atelier n°3 : Droits et information
Modération : Aden Gaide, Mathieu Arbogast

Atelier n°4 : Relations avec l’institution universitaire
Modération : Isabelle Matamoros, Agathe Roby

17h15-18h : restitution des ateliers et remarques conclusives, association EFiGiES

INFORMATIONS PRATIQUES :
MSH PARIS NORD, 20 avenue George Sand, 93 210 Saint-Denis
M° 12 « Front Populaire » ou RER B « La Plaine – Saint-Denis »

JE-Efigies_parentalite_programme

Rapports sociaux de race, résistances et perspectives critiques

Jeudi 22 octobre

9h15 : Accueil des participant-e-s

9h45-10h15 : Ouverture : Pascale Molinier (GIS IdG)

10h15-12h : Divisions du travail et exploitation

Discutante : Marie-Sherley Valzema, doctorante en sciences de l’information et de la communication, CIM, Université Sorbonne Nouvelle.

  • Camille Gourdeau, docteure en socio-anthropologie, URMIS, Université Paris 7, « Orienter les « primo-arrivants » vers les « secteurs porteurs ». Le volet « emploi » du Contrat d’accueil et d’intégration à l’épreuve de la segmentation du marché du travail ».
  • Ibrahima Diallo, doctorant en sociologie, GRESCO, Université de Poitiers, « Les migrants saisonniers en Bretagne et en Champagne-Ardenne, entre discrimination et exploitation »
  • Association / traiteur CIP 20 (Les Citoyennes Interculturelles de Paris 20), « Parcours d’une association de femmes »

12-13h30 : Pause déjeuner

13h30-15h15 :Discrimination et résistances dans le champ académique

Discutant-e : Julie Abbou, docteure en linguistique, IGE, Université de Metz

  • Elodie Druez, doctorante en sciences politiques, Centre d’études européennes, Sciences Po Paris, « De l’expérience de la racisation à sa politisation : le cas des diplômé/e/s d’origine subsaharienne en France. »
  • Naima Hamrouni et Chantal Maillé, professeures en sciences politiques, Universités de Laval et Concordia, « Les femmes racisées dans la recherche féministe au Québec : situation des savoirs et francophonie »
  • Carmen Diop, doctorante en sciences de l’éducation, EXPERICE, Université Paris 13, « Produire un savoir contre-hégémonique »

15h15-16h30 : Pause

15h30-17h15 : « Mauvais-e-s immigré-e-s »

Discutant-e : Karim Hammou, chargé de recherche en sociologie, CNRS/CRESPPA-CSU.

  • Sihame Assbague, pour le collectif Stop le Contrôle au Faciès, « Titre à venir »
  • Giada De Coulon, docteure en ethnologie, HES-SO, Haute École du travail social, Fribourg « ‘Les dealers du quartier’. Prise en compte intersectionnelle de jeunes-hommes guinéens dans l’espace public diurne »
  • Virginie Blum, doctorante en sociologie, Centre Max Weber, Université Lyon 2, « Le bon », « l’indigent » et « le voyou » face au notable. La catégorisation genre-race-classe des ‘faillis’ chez les juges du tribunal de commerce

 

Vendredi 23 octobre

9h30 : Accueil

10h-12h15 : Discours hégémoniques et reconfiguration des rapports de domination

Discutant-e : Mira Younes, doctorante en psychologie sociale, UTRPP, Université Paris 13

  • Marion Obert, doctorante en sciences politiques, Irisso, Université Paris Dauphine, « Le sexe des colonisé-e-s : rapports sociaux de sexe et de « race » dans les discours d’un cercle colonial parisien de l’Entre-deux-Guerres : les Entretiens sur l’évolution des pays de civilisation arabe (1936-1939) »
  • François Ndjapou, doctorant en psychologie sociale, UTRPP, Université Paris 13, « Diversité contre égalité : controverses au cœur de l’évolution des formations en travail social et des luttes syndicales »
  • Sylvie Tissot pour le collectif LMSI (Les Mots Sont Importants), « Vous avez dit « sociétal » ? Réflexions sur la définition de la « question sociale » dans le monde militant »
  • Amélie Le Renard, chargée de recherche en sociologie, CNRS/CMH-PRO, « Performer l’égalitarisme ? Les Français-e-s de Dubaï et les employées domestiques »

12h15-14h : Pause déjeuner

14h-15h45 : Féminismes intersectionnels

Discutant-e : Margot Silcri, doctorante en sciences politiques, Université Paris Dauphine

  • Tauana Gomes Silva, doctorante en histoire, CERHIO, Université Rennes 2, « La contribution d’une femme noire, Thereza Santos, à la construction des mouvements féministes et noirs au Brésil (1964-1988) »
  • Sarah Carmona, historienne, chargée de cours à l’Université de Provence, « Approche intersectionnelle et décolonisation des savoirs sur les Roms. Posture ou réalités ontologiques? »
  • Collectif LOCs (Lesbiennes Of Color), « De l’inspiration à l’action lesbienne of color »

15h45-16h15 : Conclusion et discussion collective

16h30 : Performance sur film : Nèfta Poetry, Camisole de Sucre

17h : Pot convivial

 

Informations pratiques :

Ce colloque est organisé par l’association EFiGiES avec le soutien du Gis-Institut du Genre, de l’Université Paris 1 Dauphine et du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Le colloque à lieu à la Maison des Sciences de l’homme (MSH Paris Nord), 20 avenue George Sand à Aubervilliers

Accès métro Front populaire, Ligne 12

Adresse de contact : colloque.race.resistances@gmail.com

27 octobre 2014 : La jeune recherche et le genre

PROGRAMME DE LA JOURNÉE

La jeune recherche et le genre

enjeux, méthodes et perspectives

 

9h30     Accueil des participant.e.s

10h-10h30     Ouverture de la journée

  • Patrice Bourdelais, directeur de l’Institut des sciences humaines et sociales (INSHS) du CNRS
  • Anne Pépin, directrice de la Mission pour la place des femmes au CNRS
  • Sylvie Steinberg, directrice adjointe du GIS-Genre

10h30-13h      Table-ronde La jeune recherche en EFGS

  • Aurélie Coubart, Confédération des Jeunes Chercheurs
  • Isabelle Matamoros, association EFiGiES
  • Hélène Nicolas, programme BreizhGenderation
  • Agathe Roby, réseau Arpège
  • Véra Léon, laboratoire junior GenERe
  • Noémie Marignier, association « Genres, Sexualités, langage »

13h-14h : pause déjeuner

Après-midi     « Le genre à travers les disciplines : nouveaux champs de recherche »

14h-15h45     « Genre et SHS »

  • Alice Coutant, doctorante en Sciences du langage (Paris 5) « Pluridisciplinarité linguistique et trandisciplinarité du genre »
  • Karine Duplan, doctorante en Géographie (Paris 4) « Le genre en géographie »
  • Sherley Valzema, doctorante en Sciences de l’information et de la communication (Paris 3) « Violences sexuelles : des médias silencieux ? »

15h45-16h     Pause

16h-17h45     « Genre et santé »

  • Mira Younes, doctorante en Psychologie sociale (Paris 13) : «Dark continent: quelques points aveugles de l’usage du genre en psychanalyse ».
  • Cécile Ventola, doctorante en Santé publique (INSERM) : «Les hommes et la contraception : une analyse franco-britannique »
  •  Arnaud Alessandrin, docteur (Bordeaux 3) et Elsa Comails, doctorante en sociologie (Université de Saint Etienne) : « S’émanciper de la psychiatrie : la santé des personnes trans ».

17h45     Conclusion

Lola Gonzalez-Quijano, présidente d’EFiGiES.

Sandra Laugier, directrice adjointe scientifique de l’INSHS du CNRS

 

INFORMATIONS PRATIQUES

CNRS : 3 rue Michel-Ange, 75016 Paris

plan d’accès : http://www.cnrs.fr/paris-michel-ange/spip.php?article748

Nous vous remercions de vous inscrire (nom et affiliation) avant le 24 octobre, dans la limite des places disponibles, à l’adresse suivante : contact.efigies@gmail.com

Nous vous rappelons qu’une pièce d’identité vous sera demander à l’accueil.

Journée d’études “Genre et médias : quels espaces de subversion ?”, mercredi 11 juin 10h-18h au Labo 13

Genre et médias : quels espaces de subversion ?

Journée d’études

image je genre medias subversion bonne version

Mercredi 11 juin 2014

Labo 13

15, rue Jean Antoine de Baïf 75013 PARIS

Les médias ont souvent été appréhendés comme un laboratoire du genre, source et vecteur d’une conception normative et hiérarchisée des représentations qui lui sont associées. S’ils reproduisent les normes dominantes, des éléments transgressifs, voire subversifs, émergent parfois au sein de ces espaces, déstabilisant les assignations sexuées et les oppositions binaires. L’objectif de cette journée d’études est de mettre en lumière ces possibilités, en articulation avec les différents moments du temps médiatique (discours, production, réception).

Les médias, dans leur acception la plus large – presse, audiovisuel, NTIC, littérature, musique, spectacles vivants, cinéma etc. – peuvent-ils jouer un rôle dans la transgression voire la subversion des normes et des rapports de genre ? Peut-on, par les médias, y contrevenir ou les déstabiliser ? Quels sont les dispositifs employés à cet effet ? La subversion peut-elle venir d’une réappropriation des contenus médiatiques par les publics ? Les médias peuvent-ils être un outil au service de contre-publics féministes et queer ?

10h Accueil des participant.e.s 

10h20 Introduction de la journée

10h35 Session 1 – Féminités en mouvement

Lucie Roussel – Université de Caen

Les normes de genre dans la presse féminine de la monarchie de Juillet : entre adhésion et transgression

Delphine Chedaleux – Université Bordeaux Montaigne

« Miss Cinémonde » ou les ambivalences d’un concours de beauté dans la France d’après-guerre

Hasna Hussein – Université de Mundiapolis, Casablanca

Télévision et transformation des imaginaires et des rôles de genre dans les sociétés arabes : programmation et réception des chaînes satellitaires en Egypte, au Liban, en Tunisie, au Qatar et dans les Emirats Arabes Unis

12h15 Déjeuner sur place

13h45 Session 2 – Représentations, hybridations

Valerio Coladonato – Université La Sapienza, Rome 

Gael Garcia Bernal et les mutations de la masculinité mexicaine face au public mondial

Mathieu Arbogast – EHESS / Université de Nanterre

Des femmes canon. Quand les policières remettent en cause les identités de genre traditionnelles

Marie-Pierre Huillet – Université Toulouse 2 Le Mirail

Un nouveau « genre » dans le cinéma de Quentin Tarantino : la guerrière en jupe

15h15 Pause

15h45 Session 3 – Espaces subversifs : créations et détournements

Marcelo C. Rodrigues – Université Paris 5 Descartes 

Le Lampião da Esquina (1978-1981) et l’apparition du mouvement gay brésilien

Thierry Maire – Université Centraméricaine J. S. Canas, San Salvador

ElsalvadorG.com : une brève histoire d’un site pour la communauté LGBTTI du Salvador ou comment prendre la parole pour constituer une communauté homosexuelle

Zoé Adam – Université Lille 3

De Hannah Höch à Barbieturix : réappropriation du médium, subversion des médias

17h15 Conclusion de la journée

A partir de 18h pot convivial

 

Comité d’organisation

Mélanie Lallet – Université Sorbonne Nouvelle

Isabelle Matamoros – Universités Paris Descartes et Lyon 2

Doriane Montmasson – Université Paris Descartes

Marie-Sherley Valzema – Université Sorbonne Nouvelle

 

Informations pratiques

Entrée libre

Labo 13

15, rue Jean Antoine de Baïf

75013 PARIS

Métro 14 / RER C Bibliothèque François Mitterrand

Bus 62-64-89-132-325-PC2

 

Contact : genreetmedias.efigies@gmail.com